Dico des joueurs de l’Amiens A.C.: 22. De Taisne à Trudon

Suite du lexique des joueurs de l’Amiens A.C. : de l’international Georges Taisne (années 1920-30) à René Trudon (1923-25).

Je rappelle que les joueurs apparaissant dans ces listes ont joué en équipe première en championnat et/ou en Coupe de France sous le maillot de l’Amiens A.C., depuis les années 1920 jusqu’à la fusion de l’AAC avec Amiens Sports en 1961. Les autres compétitions n’ont pas été prises en compte dans les statistiques, elles-mêmes aléatoires à certaines époques. De même, les chiffres des joueurs ayant joué ensuite à l’Amiens S.C. s’arrêtent à la saison 60-61. Didier Braun

  • TAISNE Georges

Georges Taisne

En équipe première à l’AAC de 1926 à 1939.
Avant-centre ou ailier.
Né le 13 avril 1904 à Avesnes (Nord), décédé le 23 mars 1998 à Lille.
Au moins 192 matches et 141 buts en rencontre officielle.
Georges Taisne jouait à Lourches, près de Denain, quand il a signé à Amiens pendant l’été 1926. Sa réussite est fulgurante. Sa vaillance, sa puissance, sa force de frappe l’imposent d’emblée parmi les meilleurs attaquants français, à tel point qu’il est sélectionné en équipe du Nord et à 3 reprises en équipe de France dès 1927. Sa longévité et sa fidélité au club seront exceptionnelles. Meilleur buteur de l’histoire du club, il sera de toutes les grandes aventures de l’équipe. Il sera le dernier joueur de la génération de la fin des années 20 à jouer en professionnels puis encore, à la toute fin de la décennie, quand le club abandonnera le statut pro.

***

  • TALAIRACH Gaston

Gaston Talairach

En équipe première à l’AAC de 1930 à 1934.
Attaquant ou inter.
Né le 2 août 1909 à Saïda (Algérie), décédé le 22 avril 1993 à Rouen.
53 matches officiels, 37 buts.
Ce joueur arrive d’Afrique du Nord à l’été 1930, alors que l’Amiens A.C. a atteint les demi-finales de la Coupe de France au printemps précédent. Malgré une relative lenteur, il impose ses belles qualités d’attaquant. Il reste au club jusqu’en 1934, fait partie de la première équipe professionnelle d’Amiens, marquant 2 buts lors du premier match de championnat pro de l’histoire du club. Il rejoint ensuite la belle équipe du F.C.Rouen et fait partie de la célèbre « attaque mitrailleuse » du club normand, championne de division 2 en 1936.

***

  • TASSIN André

André Tassin

Professionnel à l’AAC en 1934-35.
Gardien de but.
Né le 23 février 1902 à Arras, décédé le 12 juillet 1986 à Reims.
27 matches officiels.
Deux ans après avoir été sélectionné 5 fois en équipe de France en 1932, le gardien du Racing Club de Paris passe une saison à Amiens (club contre lequel il avait joué en demi-finales de Coupe de France en 1930). Il quitte le club en 1935 pour le Stade de Reims.

***

  • TELLIER (prénom ?)

Tellier

En équipe première en 1925-26.
Attaquant.
15 matches officiels au moins, 7 buts.
Une seule saison pour cet ailier pourtant efficace, auteur notamment d’un triplé contre Tourcoing en décembre 1925.

***

Maurice Thédié

En équipe première à l’AAC de 1922 à 1928.
Demi.
Né le 29 janvier 1896 à Puteaux, décédé le 2 juillet 1944 dans le « train de la mort » en direction des camps d’extermination allemands.
Au moins 77 matches officiels, 6 buts.
Vainqueur de la Coupe de France en 1922 sous les couleurs du Red Star, il signe à Amiens l’été suivant où il sera un des joueurs majeurs du milieu de terrain. Champion du Nord en 1924, il est sélectionné en équipe du Nord et une fois en équipe de France, en 1925. A la fin de sa carrière de joueur, il entraîne les jeunes du club, qu’il quitte en 1930 à la suite d’un différend avec les dirigeants. Il joue ensuite au Stade Amiénois. Il sera ensuite dirigeant du district de Picardie mais sera aussi un des promoteurs du tennis de table à Amiens, sport auquel on s’adonne dans son café de la rue Delambre. Militant socialiste, il fait partie du réseau de Résistance Libération-Nord. Dénoncé, il est arrêté par la Gestapo en mai 1944 et trouve la mort dans le « train de la mort », sur le chemin du camp de Dachau. Un stade et une rue d’Amiens portent son nom. Son fils Jean, apparu en match amical dans les rangs de l’AAC en 1960, a joué ensuite dans l’équipe amateur du Stade Français.

***

  • THÉOBALD (prénom ?)

En équipe première en 1938-39.
Demi.
1 match officiel.
Joueur de l’équipe B, il apparaît une fois en première, en octobre 1938, dans un match de Coupe de France.

***

  • THÉRY Bernard

Bernard Théry

En équipe première à l’AAC en 1960-61. Joue ensuite à l’ASC.
Attaquant.
Né en 1942.
7 matches officiels, 2 buts avec l’AAC. 61 matches en comptant l’ASC.
Junior, il entre en équipe première à 18 ans, lors de la dernière saison d’existence de l’AAC avant la fusion avec Amiens Sports. Pour son premier match de championnat, il marque le but vainqueur du club contre le C.A.Montreuil. Il joue ensuite pour le nouveau club.

***

  • THÉVENOT Roger

Roger Thévenot

Professionnel à l’AAC de 1935 à 1937 puis en 1942-43.
Attaquant.
Né le 16 août 1911 à Ermont (Val d’Oise), décédé le 27 octobre 1982 à Sannois (Val d’Oise).
82 matches officiels, 25 buts.
Il débute sa carrière professionnelle à Amiens en 1935, ce qui lui vaut ce curieux commentaire dans le livre « Le football en Picardie » : « Bel athlète (…) qui ne sait pas jouer mais est toujours placé à souhait pour rentrer des buts ». Après deux saisons à l’AAC, il poursuit sa carrière à Valenciennes (période où il est sélectionné en équipe de France B), puis Rennes, Strasbourg (pour un championnat 39-40 auquel le club alsacien ne pourra pas prendre part à cause du déclenchement de la guerre), le Red Star. Il revient à Amiens pour participer au championnat de France 1942-43, avant de retourner à Rennes.

***

  • THOMPSON Robert

Robert Thompson

En équipe première à l’AAC de 1920 à 1927.
Inter.
Né le 17 août 1896 à Belfast (Irlande du Nord), décédé en 1949.
Au moins 91 matches officiels à partir de 1922, 35 buts.
Il fait partie de ces Britanniques ayant participé à la Première guerre mondiale qui sont restés en France. Ce très bon joueur à la technique anglaise est un des joueurs majeurs ayant grandement participé à l’ascension du club dans les années 1920, jusqu’aux titres de champion du Nord 1924 et 1927. Sélectionné dans les équipes des étrangers du Nord de 1924 à 1928.

***

  • THOURET (prénom ?)

En équipe première à l’AAC en 1927-28.
Demi.
Au moins 3 matches officiels en équipe première.
Joueur de l’équipe réserve de l’AAC dans les années 1920, il joue en première à l’automne 1927.

***

  • THUILLIER (prénom ?)

En équipe première en 1960.
Défenseur.
1 match officiel.
Cité une fois lors d’un match de championnat en septembre 1960.

***

  • THUROTTE Alfred

Alfred Thurotte

Professionnel en 1935-36.
Défenseur ou demi.

Né le 11 mai 1911 à Valenciennes, décédé le 1er juillet 1994 à Laon.
14 matches officiels.
Il ne passe qu’une saison chez les pros d’Amiens, avant de jouer à Abbeville.

***

  • TISON André

André Tison

Professionnel à l’AAC en 1936-37.
Demi.
30 matches officiels, 1 but.
L’entraîneur Raymond Demey le fait venir de Valenciennes, en même temps que René Peiffert, pour disputer ce qui sera la dernière saison du club chez les professionnels avant la Deuxième guerre mondiale. Après celle-ci, il sera entraîneur, notamment à Valenciennes.

***

  • TOCQUEVILLE Michel

Professionnel à l’AAC en 1951-52.
Attaquant.
7 matches officiels.
Après être apparu quelquefois dans l’équipe de Rouen, il vient à Amiens avec l’entraîneur Charles Rozé. Il ne s’impose pas. Il jouera ensuite à Vernon.

***

  • TOPP Olaf

Olaf Topp

En équipe première à l’AAC de 1923 à 1927 puis en 1929-30.
Demi ou inter.
Né le 15 janvier 1900 à Maribo (Danemark).
Au moins 19 matches officiels et 1 but.
Ce Danois a surtout joué en équipe réserve mais a cependant participé à l’obtention des titres de champion du Nord en 1924 et 1927. Il a également disputé les rencontres du championnat de France FFF à l’issue de cette saison 1927. Après être parti dans la Loire, il revient à Amiens et rejoue lors de la saison 1929-30.

***

  • TREES Jack

Professionnel à l’AAC en 1934-35.
Demi centre.
1 match officiel.
Annoncé comme une recrue importante, ce joueur anglais qui venait de Marseille n’a fait qu’un passage éclair à Amiens, ne disputant que le premier match de championnat de la saison.

***

  • TRIBY Pierre

Pierre Triby

En équipe première à l’AAC en 1924-25.
Demi.
Né le 2 avril 1901 à Maromme (Seine-Maritime), décédé le 12 mai 1928 à Nanterre (Hauts-de-Seine).
1 match officiel.
Bon joueur parisien, il arrive du Club Français en 1924, participe aux rencontres d’avant-saison et dispute le premier match de championnat. Puis il tombe gravement malade à l’automne. Il ne fera que quelques apparitions en équipe réserve ou en amical. Il décèdera prématurément à l’âge de 27 ans.

***

  • TROUDE Georges

Georges Troude

En équipe première à l’AAC de 1924 à 1928.
Demi.
Né le 28 février 1897 à Amiens, décédé le 29 novembre 1974 à Nantes.
Au moins 42 matches officiels, 4 buts.
Ce menuisier, très bon athlète malgré sa petite taille, avait d’abord joué au Stade Amiénois puis a fait partie de l’effectif de l’AAC pendant 4 saisons. Il rejoue ensuite au Stade Amiénois, avant de s’installer à Nantes.

***

  • TRUDON René

René Trudon

En équipe première à l’AAC de 1922 à 1925.
Attaquant.
Né le 22 juin 1895 à Paris, décédé le 21 juin 1985 à Toulon (Var).
Au moins 19 matches officiels, 1 but.
Comme mon grand-père Marcel Braun, il avait joué auparavant au F.E.C.Levallois et avait été sélectionné en équipe de Paris en 1921. Il arrive à Amiens pendant la saison 1922-23 puis participe à la conquête du titre nordiste en 1924. Employé chez le bijoutier de la rue des Trois-cailloux Maeght, un des mécènes du club, il en sera le directeur commercial.

(à suivre : de Uchart à Williams).

Cet article, publié dans Les archives, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s