Août 1952: L’Amiens A.C. repart de zéro

Le 24 août 1952, l’Amiens A.C., redevenu amateur, dispute le premier match de championnat de sa nouvelle vie.

La première équipe de l’AAC redevenue amateur.

Après 7 saisons passées dans le football professionnel, l’Amiens A.C. a été contraint de repartir dans les rangs amateurs. Ses nouveaux dirigeants ont refusé l’autorisation qu’avait faite la Fédération de disputer le championnat de France. Aussi le club est-il versé en bas de la hiérarchie et s’engage dans le championnat de Promotion de la Ligue du Nord, dans le groupe Artois-Maritime-Picardie.

Avec l’abandon du statut pro, la grande majorité des joueurs sont partis ou ont arrêté leur carrière. Un moment, Eugène Bourson a été pressenti pour être l’entraîneur-joueur de la nouvelle équipe. Mais c’est finalement Edouard Harduin qui assumera cette tâche. Il a été requalifié amateur, tout comme Jean Mankowski. Plus tard dans la saison, ils seront rejoints par Jack Braun qui, après un essai à Montpellier, sera le 3e ex-pro à resigner au club.

Pour l’heure, il s’agit de reprendre la compétition, face à Mers-Le Tréport. 914 spectateurs sont passés par les guichets pour découvrir la nouvelle équipe. Harduin doit puiser parmi les effectifs des équipes réserves et de jeunes des saisons précédentes, comme Roger Izio, Guy Baillet, Simon Bozzi, Albert Drancourt, Jacques Herlaut, André Denis. La plupart ne seront titulaires qu’au cours de cette première saison.

Mais quatre joueurs de cette première équipe formeront la base du club pendant toute la décennie à venir. En plus de Harduin et de Manko, ce sont Jacques Falize et Roland Feuillet, qui étaient apparus chez les pros la saison précédente et qui participeront à toute l’aventure conduisant le club au championnat de France 5 ans plus tard.

Le début de match est catastrophique pour les Amiénois. A la mi-temps, ils sont menés 2-0, sur deux buts de l’ancien Lensois et entraîneur du club Jean Crispyn et Paret. Amiens fait le siège du but de Richard mais doit patienter jusqu’aux dernières minutes pour inverser le score. Jean Manko réduit la marque à la 80e minute puis offre à Falize – qui occupe alors le poste d’avant-centre,  la balle d’égalisation. Dans les dernières secondes, Manko inscrit le but victorieux.

Cette difficile entrée en matière préfigure une saison très pénible, avec un effectif peu stabilisé jusqu’au mois de décembre. Les choses s’amélioreront au début de l’année 1953 et Amiens terminera la saison à une modeste 6e place.

Didier Braun

Prochaine photo: Août 1953, l’équipe prend forme.

Cet article, publié dans L'époque de Jack (années 1950-60), Photos d'équipes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s