Dico des joueurs de l’Amiens A.C.: 11. De Fidon à Frey

Suite du lexique des joueurs de l’Amiens A.C. : de Jean Fidon (1934) à Marcel Frey (1952).

Je rappelle que les joueurs apparaissant dans ces listes ont joué en équipe première en championnat et/ou en Coupe de France sous le maillot de l’Amiens A.C., depuis les années 1920 jusqu’à la fusion de l’AAC avec Amiens Sports en 1961. Les autres compétitions n’ont pas été prises en compte dans les statistiques, elles-mêmes aléatoires à certaines époques. De même, les chiffres des joueurs ayant joué ensuite à l’Amiens S.C. s’arrêtent à la saison 60-61. Didier Braun

  • FIDON Jean

Jean Fidon

Professionnel à l’AAC en 1934-35.
Défenseur.
Né le 2 juin 1906, mort le 16 août 1992 à Saint-Germain-en-Laye.
5 matches officiels à l’AAC.
Ce défenseur de grande taille avait fait partie de la belle équipe du C.A.Paris de la fin des années 1920, période au cours de laquelle il fut international une fois (1927) et participa à la finale de Coupe de France (1928). Il a ensuite fait partie des premières équipes pros du C.A.P. de 1932 à 1934, avant d’être transféré à Amiens où il n’a joué qu’en début de saison.

***

  • FINOT Louis

Louis Finot

Entraîneur-joueur à l’AAC de 1941 à 1944.
Demi.
Né le 8 juillet 1909 à Saint-Maur (Val de Marne), mort le 14 février 1996.
Au moins 58 matches officiels et 1 but à l’AAC.
Un des personnages les plus pittoresques et déterminés du football français dans lequel il a baigné pendant plus de six décennies ! Surnommé « La Courette », à la fois parce que ce très bon athlète (il participa aux épreuves pré-olympiques en 1932) faisait preuve d’une énorme activité sur le terrain, mais aussi parce qu’il courut d’un bout à l’autre de la France lors de sa longue carrière professionnelle. Avant la période du professionnalisme, il avait joué à la VGA Saint-Maur, au Paris UC et au Club Français, avant de signer au C.A.Paris où il connut ses premières sélections en équipe de France (7 sélections de 1930 à 1934). Pro dès la première saison en 1932, il fit ensuite partie de la grande équipe de Sochaux de 1934 à 1936 (champion de France en 1935), puis joua à Rennes (1936-37), Reims (1937 à 1940). Il revint ensuite à Paris, au Racing (1940-41), avant d’aller à Amiens comme entraîneur-joueur, lors des deux saisons du championnat de France (1941 à 1943). Il y resta encore quelques mois jusqu’au début de 1944. Puis, de retour à Paris, il joua encore deux saisons au Red Star. Il demeura dans le football parisien amateur après sa carrière, entraînant (et jouant encore) à l’A.S.Amicale, Fontenay, l’A.S.F.Perreux, Montreuil. Grand militant du football « vétéran », il joua chez les anciens jusque dans les années 60. Toujours proche de l’équipe de France, il fut un des instigateurs et organisateurs du Club des Footballeurs Internationaux.

***

  • FISCHER Robert, dit Bob

Bob Fischer

Entraîneur de l’AAC au printemps 1930.
Cas étonnant que celui de cet Autrichien. Il entraînait le Club Français en 1930 lorsqu’il vint faire une pige à l’AAC. Le club n’avait pas d’entraîneur appointé, l’équipe étant alors composée par Urbain Wallet et Paul Nicolas. Mais, au moment d’aborder les demi-finales de Coupe de France contre le R.C.France à Colombes, le club l’engagea pour préparer l’équipe avant l’événement. Il a donc coaché l’équipe pour deux matches, les 6 et 19 avril, Amiens étant éliminé (1-1 puis 1-3 après prolongation). L’entraîneur retourna ensuite dans son club parisien qu’il conduisit, la saison suivante, jusqu’à la victoire en Coupe de France. Il a poursuivi une carrière d’entraîneur professionnel, notamment à Strasbourg et Lille.

***

  • FLAUTRE Francis

Francis Flautre

En équipe première à l’AAC de 1959 à 1961. Joue ensuite pour l’ASC.
Gardien de but.
Né en 1936, décédé le 5 mars 2019.
54 matches officiels à l’AAC, une trentaine d’autres ensuite avec l’ASC.
Arrivé d’Arras en 1959, pour faire son service militaire au 406e RAA, il succède à Jean Gayet dans les buts de l’AAC dont il sera le dernier gardien avant la fusion de 1961. Il continuera de porter ensuite les couleurs de l’ASC, avant de jouer à Abbeville. Réputé pour son jeu au pied. Sélectionné en équipe de France amateurs en 1961.

***

  • FLAVIGNY (prénom ?)

Flavigny

En équipe première à l’AAC en 1944-45.
Demi.
Au moins 3 matches officiels.
Joueur de l’équipe B de l’AAC depuis 1943, il dispute quelques matches officiels au printemps 1945.

  • FONTAINE Guy

Guy Fontaine

En équipe première à l’AAC en 1952-53.
Attaquant.
Au moins 4 matches officiels, 1 but.
Il fait partie des joueurs de la première saison post-professionnalisme en 1952-53.

***

  • FORCIOLI Bernard

Bernard Forcioli

En équipe première à l’AAC de 1956 à 1959.
Gardien de but.
Né le 2 avril 1936 à Boulogne.
54 matches officiels.
Cet excellent gardien de but venu de Boulogne pour effectuer son service militaire au 406e RAA à Amiens signa naturellement à l’AAC à l’automne 1956 où il imposa aussitôt sa maîtrise élégante et souriante. Il participa à la conquête des titres de champion de division d’honneur du Nord en 1956-57 puis du groupe Nord de championnat de France amateurs en 1958-59. Mais, lors de cette saison, il dut quitter le club pour des raisons réglementaires. Libéré de ses obligations militaires, il retourna à Boulogne pour ses activités professionnelles tout en continuant de jouer à Amiens. Las, au tout début de 1959, un club adverse posa des réserves sur sa présence, en s’appuyant sur l’obligation d’habiter à moins de 100km du club. L’AAC et le joueur risquant d’être sanctionnés, il quitta à regrets la Picardie, et signa à l’U.S.Boulogne où il joua en pros, puis à Calais en CFA, où il devint l’idole du célèbre radio-reporter de France-Inter, Jacques Vendroux !

***

  • FOURMOND Rémy

Entraîneur de l’AAC en 1949-50.
Ancien joueur pro d’avant-guerre puis pendant l’Occupation, à Saint-Servan, Pontoise, Colmar, Troyes, Lyon-Lyonnais, il a entraîné Cambrai et Dieppe où l’AAC l’a recruté après le départ d’André Riou. Il ne tient pas toute la saison. Limogé en cours de championnat, il est remplacé par Eugène Bourson et signe en 1952 à Saint-Dizier.

***

  • FRANÇOIS Claude

En équipe première de l’AAC en 1957-58.
Attaquant.
1 match officiel.
Joueur de l’équipe réserve, il apparaît en équipe première au tout début de la première saison de l’AAC en CFA.

***

  • FRÉVILLE Lucien

Lucien Fréville

En équipe première à l’AAC de 1923-24 à 1926-27, puis de 1929 à 1931..
Attaquant.
Né le 10 janvier 1905 à Laon (Aisne).
Au moins 48 matches officiels et 13 buts.
Cet attaquant de belle allure signe tout jeune à l’AAC, après avoir joué à l’US Amiénoise. Il joue dans les très bonnes équipes de l’époque, en particulier celles des deux titres de champion du Nord, en 1924 et 1927. Après son service militaire et une incursion dans un club de la Loire (à Riorgues, près de Roanne, où il est suspendu pour un problème réglementaire, en même que le Danois Topp), il revient à Amiens et apparaît en équipe première jusqu’en 1931.

***

  • FREY Marcel

Marcel Frey

Professionnel à l’AAC en 1951-52.
Défenseur.
Né en 1922 à Colmar.
32 matches officiels à l’AAC.
Solide défenseur, il a terminé sa carrière professionnelle lors de la dernière saison pro de l’AAC. Il avait joué auparavant à Colmar (1945 à 47 puis en 1948-49), Nancy (1946-47), Nice (1947-48, où il fut champion de division 2), Metz (1949-50) et Besançon (1950-51).

(à suivre : de Galland à Grandsert).

Cet article, publié dans Les archives, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s