Dico des joueurs de l’Amiens A.C.: 8. De Demarcq à Dhubonney

Suite du lexique des joueurs de l’Amiens A.C. : de Daniel Demarcq (1960) à Dhubonney (1931).

Je rappelle que les joueurs apparaissant dans ces listes ont joué en équipe première en championnat et/ou en Coupe de France sous le maillot de l’Amiens A.C., depuis les années 1920 jusqu’à la fusion de l’AAC avec Amiens Sports en 1961. Les autres compétitions n’ont pas été prises en compte dans les statistiques, elles-mêmes aléatoires à certaines époques. De même, les chiffres des joueurs ayant joué ensuite à l’Amiens S.C. s’arrêtent à la saison 60-61. Didier Braun

***

  • DEMARCQ Daniel

En équipe première à l’AAC en 1960-61.
Attaquant.
11 matches officiels, 5 buts.
Il avait joué en amateurs à Valenciennes et était apparu en pros à Lille en 1957-58. Il venait du Stade Français quand il a signé à Amiens où il a joué une saison.

***

  • DEMAY Michel

Michel Demay

Apparitions en équipe première en 1958-59.
Demi ou défenseur.
3 matches officiels.
Ce joueur qui avait fait partie de la réserve amateurs du R.C.Lens a signé à Amiens lors de son service militaire au 406e régiment. A joué en équipe première en championnat à la reprise de la saison 58-59, puis une fois en Coupe de France (élimination par Hénin-Liétard).

***

  • DEMEY Raymond

Raymond Demey

Entraîneur de l’AAC en 1935-36.
Né le 5 septembre 1902 à Roubaix, mort le 8 septembre 1944 à Brest.
Sa carrière de joueur avait été interrompue très jeune, sur blessure, au début des années 1920. Il se tourne vers l’entraînement, au Stade Roubaisien, puis à Béthune et Vieux-Condé avant d’entraîner les professionnels de Valenciennes en 1934-35, qu’il fait monter en division 1. C’est de là qu’il part pour Amiens où il reste une saison. Il entraîne ensuite Hautmont puis l’A.S.Brest jusqu’à la Guerre. Il meurt à Brest en 1944 sous les bombardements alliés.

***

  • DEMOLLIENS (André et/ou Bernard ?)

André Demolliens

Le nom de Demolliens apparaît dans les compositions d’équipes d’Amiens des saisons 1937-38 à 44-45. Soit comme gardien de but (8 matches officiels) de 1938 à 1942, soit comme défenseur (5 matches officiels) de 1943 à 1945. Un André Demolliens figure dans une longue liste de joueurs parue dans France-Football officiel en 1951, avec une date de naissance incomplète (13 février 192…) J’ai une photo du joueur de champ, en 1944, dans une sélection picarde, sans précision. J’ignore toujours si on a affaire à un ou deux joueurs différents. Cependant, j’ai déniché un article du Courrier Picard en 1953, qui évoque « Demolliens qui, au temps de l’équipe professionnelle jouait gardien de but, et se trouve maintenant être un solide arrière. »

***

  • DENIS André et Jacques

Jacques Denis

Apparitions chez les pros de l’AAC en 1947-48 et 1951-52 puis titulaire de 1952 à 1955.
Gardiens de but.
Nouvelle difficulté concernant deux gardiens de but du club portant le nom de Denis mais n’ayant pas de lien de parenté. Je me souviens très bien de Jacques (né en 1930), fils d’un dirigeant du club, Ernest Denis. Il est le titulaire du poste jusqu’en 1955. D’après le livre Le football en Picardie, c’est lui qui a joué en pros, en remplacement de Capart, en 1948 (il est précisé qu’il a 17 ans à cette époque, ce qui correspond à l’année de naissance de Jacques, trouvée dans un recensement d’Amiens). Mais c’est André qui, d’après une légende de photo du Courrier Picard en août 1952, joue en tout début de saison 1952-53, lorsque le club a abandonné le professionnalisme. Les comptes rendus de l’époque, dans le journal amiénois, ne précisent jamais le prénom du joueur. D’où l’impossibilité de préciser le nombre de matches officiels disputés par les deux joueurs. J’obtiens un total de 73 matches de championnat et de Coupe de France, dont 4 en pros. Une statistique parue en 1976 donne 72 matches officiels à un seul Denis (sans prénom), en ne commençant qu’à la saison 52-53.

***

  • DEPARIS André

Dans l’effectif de l’équipe première de l’AAC en 1955-56.
Inter.
3 matches officiels.
Né le 31 mars 1931 à Amiens, décédé le 15 mai 2019 à Amiens.
Après avoir joué à l’Union Michelet et à L’Etoile, il signe à l’AAC où il joue très peu en équipe première, à la fin de 1955. Il a ensuite joué à Flixecourt, puis a entraîné les jeunes de l’ASPTT Amiens (il a même obtenu son diplôme de moniteur à l’âge de 83 ans !).

***

  • DERAISON (prénom ?)

Dans l’effectif de l’AAC de 1923 à 1926.
Attaquant.
1 match officiel, 1 but.
Son nom apparaît plusieurs fois entre 1923 et 1926, à l’occasion de matches amicaux. Il semble n’avoir été titulaire en match officiel qu’une fois en mai 1926, lors d’un AAC-Boulogne (1-4) au cours duquel il marque le but d’Amiens.

***

  • DESCOMBES (prénom ?)

Dans l’effectif de l’AAC en 1938-39
Au moins 1 match officiel.
Est cité dans un compte rendu de match de championnat en novembre 1938.

***

  • DESSENNE (prénom ?)

Dans l’effectif de l’AAC en 1923-1925.
Au moins 1 match officiel.
Le livre Le football en Picardie le cite dans l’effectif de l’AAC en 1919. Apparaît dans quelques comptes rendus, 1 fois en match officiel en 1925.

***

  • DÉTOURNÉ P. ?

P. Détourné

En équipe première de l’AAC de 1953 à 1956.
Inter.
47 matches officiels, 4 buts.
Ce joueur venu de Saint-Pol lors de la saison 1953-54 a fait partie des bons joueurs de l’AAC pendant 3 ans, avant la montée en CFA. A été sélectionné en équipe de Picardie pour disputer la Coupe Jooris.

***

  • DEVIMEUX Claude

1 apparition en match officiel de l’AAC en 1956-57.
Né en 1938, mort en 2017.
N’a joué qu’une fois en équipe première de l’AAC, en mars 1957, en remplacement de Jacques Falize. A joué ensuite en corpos (Ferodo) et est devenu arbitre et dirigeant, au sein de la Ligue de Picardie.

***

  • DEVISSE Robert

Robert Devisse

Dans les effectifs de l’AAC de 1920 à 1926.
Attaquant.
Au moins 20 matches officiels, 7 buts.
Cité dans les effectifs de l’AAC à partir de 1920, a été surtout titulaire en 1922.

***

  • DHUBONNEY (prénom ?)

1 fois titulaire en équipe première, 1 but.
Son nom apparaît une fois dans un match de championnat, en mai 1931, contre Lourches, où il marque 1 but.

(à suivre : de Didi à Dziadek)

Cet article, publié dans Les archives, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s