Dico des joueurs de l’Amiens A.C.: 10. De Eloy à Feuillet

Suite du lexique des joueurs de l’Amiens A.C. : de Marcel Eloy (années 1950) à Roland Feuillet (années 50-60).

Je rappelle que les joueurs apparaissant dans ces listes ont joué en équipe première en championnat et/ou en Coupe de France sous le maillot de l’Amiens A.C., depuis les années 1920 jusqu’à la fusion de l’AAC avec Amiens Sports en 1961. Les autres compétitions n’ont pas été prises en compte dans les statistiques, elles-mêmes aléatoires à certaines époques. De même, les chiffres des joueurs ayant joué ensuite à l’Amiens S.C. s’arrêtent à la saison 60-61. Didier Braun

  • ELOY Marcel

Marcel Eloy

En équipe première à l’AAC de 1951-52 à 1956.
Attaquant.
entre 77 et 82 matches officiels, au moins 55 buts.
Il avait fait partie des bonnes équipes de jeunes de l’AAC à la fin des années 1940, avant de jouer en amateurs et même de disputer 1 match de championnat pro en octobre 1951. Le club étant redevenu amateur, il fut l’avant-centre efficace, par sa robustesse, de l’équipe amiénoise des premières saisons de reconstruction.

***

  • ELSNER Israël, dit « Shavi »

Professionnel à l’AAC en 1933-34.
Gardien de but.
Né le 31 août 1899 à Dabrowno (Pologne), décédé en 1971.
23 matches officiels.
Un gardien « historique » à double titre. Pour Amiens d’abord, parce que ce gardien qui avait joué à l’US Tunisienne et au SO XXe de Paris, fut le gardien titulaire de la première équipe professionnelle d’Amiens. Il ne reste qu’une saison en Picardie. Historique surtout pour avoir disputé un match de qualification de Coupe du monde sous les couleurs de la Palestine, en février 1938, contre la Grèce. Ayant émigré à Tel-Avis, il était le gardien du Maccabi.

***

  • EMERELLE René

En équipe première à l’AAC en 1960-61. Jouera ensuite à l’ASC.
Ailier et demi.
Né en 1934, décédé le 15 avril 2017 à Amiens.
25 matches officiels à l’AAC (46 en comptant l’ASC), 4 buts avec l’AAC.
Il avait joué à Longueau avant de rejoindre l’Amiens A.C. et d’être titulaire, soit à l’aile, soit au milieu de terrain, la dernière saison avant la fusion du club avec Amiens Sports. Il a ensuite continué de jouer sous le nouveau maillot de l’ASC.

***

  • EMMENEGGER Jean

Jean Emmenegger

Professionnel à l’AAC en 1948-49.
Attaquant.
19 matches officiels, 4 buts.
Après avoir joué deux saisons en pros à Colmar (de 1945 à 47) puis avoir été reclassé amateur, il joue une saison à l’AAC, avant de poursuivre sa carrière à Besançon (de 1949 à 1951).

***

  • FALIZE Jacques

Jacquse Falize

En équipe première à l’AAC de 1951-1952 à 1961. Continue ensuite à l’ASC.
Attaquant puis défenseur.
Né le 25 janvier 1930 à Buire-sur-l’Ancre (Somme).
214 matches officiels à l’AAC, 4 buts.
Attaquant des équipes de jeunes de l’AAC dans les années 1940, il joue en équipe amateurs à la fin de cette décennie, et participe à 2 matches officiels (1 but) en pros lors de la dernière saison du club en division 2, en 1951-52. Pièce maîtresse de toute la décennie qui suit, il s’installe définitivement au poste d’arrière droit où il impose sa vitalité et sa force physique qui lui permettront d’être sélectionné de Picardie et du Nord. Rarement blessé (mais victime d’une fracture de la jambe en 1953), il participe à la remontée du club depuis le bas du championnat du Nord jusqu’au titre de champion de C.F.A. en 1959. Il succède à Jack Braun comme capitaine et joue encore plusieurs années lorsque l’AAC devient l’ASC. Une statistique établie en 1976 lui octroie 262 matches officiels dans les deux clubs, à partir de la saison 52-53. Egalement connu pour ses qualités et son palmarès au ballon au poing, dont il a été le président de la Fédération.

***

  • FARKAS Bela

Professionnel à l’AAC en 1934-35.
Attaquant.
19 matches officiels à l’AAC, 4 buts.
Lors de l’instauration du professionnalisme en France en 1932, de nombreux joueurs ont été recrutés en Europe centrale. L’attaquant hongrois Bela Farkas est parmi eux, qui joue d’abord au R.C. Calais en 1933-34, puis à Amiens pendant une saison, où il fait admirer son élégante technique.

***

  • FARNFIELD Eric Reginald

Eric R. Farnfield

En équipe première à l’AAC en 1922-23.
Attaquant.
Entre 7 et 10 matches officiels, au moins 9 buts.
Cet attaquant anglais n’est resté que quelques mois à Amiens, lors de la saison 1922-23. Il venait de Calais, club où il avait signé après avoir été sélectionné en équipe d’Angleterre amateurs, alors qu’il jouait pour le club de Margate. Il était l’avant-centre de la sélection anglaise que l’équipe de France avait battue pour la première fois, le 5 mai 1921. Il avait été l’auteur du but anglais. Il avait alors fait la une de l’hebdomadaire Football (voir photo). A Calais, il fut sélectionné dans une équipe du Nord maritime. Il démontra ensuite ses qualités lors de son passage à Amiens, et fut alors sélectionné dans l’équipe des « Etrangers du Nord », le 11 janvier 1923. Cependant, il disparaît soudainement des compositions d’équipes amiénoises au début de 1923, sans que j’aie pu trouver la moindre information sur son départ dans la presse locale. Quelques mois plus tard, un écho lu dans Paris Soir laisse entendre qu’après avoir failli signer à Quevilly, il serait rentré en Angleterre. J’ai cherché en vain d’autres informations le concernant dans les sites britanniques.

***

  • FAUCONNIER Emile

Emile Fauconnier

En équipe première à l’AAC de 1922 à 1924.
Attaquant.
Né le 13 décembre 1897 à Lindre-Basse (Moselle), décédé le 19 juillet 1941 à Albert (Somme).
Au moins 20 matches officiels à l’AAC, 5 buts.
Ce joueur parisien a fait le même chemin footballistique que mon grand-père Marcel Braun. Venu de Levallois comme lui, il est arrivé au club en même temps, en 1922. Titulaire dans l’équipe d’Amiens championne du Nord pour la première fois en 1924. Sélectionné en équipe du Nord. Il s’est installé ensuite à Albert où il a été adjoint au maire.

***

  • FENEZ Roger

Roger Fenez

En équipe première de l’AAC en 1922-23.
Inter.
Né le 7 janvier 1899 à Rieux (Nord).
Au moins 10 matches officiels, 1 but.
Footballeur et athlète, il avait joué au Club Français avant de jouer à l’AAC en saison 1922-23, quand le club est devenu  champion de division d’honneur, groupe B. Il jouera ensuite à l’Olympique Lillois de 1923 à 1926 avant d’aller à Armentières.

***

  • FERTEL Charles

Charles Fertel

En équipe première à l’AAC de 1940 à 1945.
Attaquant.
Au moins 22 matches officiels, 13 buts.
Un des joueurs de la génération de l’AAC sous l’Occupation. Il fait notamment partie de l’effectif qui participe au championnat de France en 1942 et 1943. Après la guerre, il joue encore quelques saisons en équipe amateurs.

***

  • FEUILLET Roland

Roland Feuillet

En équipe première à l’AAC de 1951 à 1961. A joué quelques matches avec l’ASC.
Défenseur central.
Au moins 213 matches officiels et 8 buts à l’AAC.
Joueur formé au club, il a d’abord joué plusieurs saisons dans l’équipe amateurs, puis a disputé 5 matches en pros à l’automne 1951. A ensuite été de toutes les équipes amiénoises remontant jusqu’en CFA. Souvent sélectionné en équipe de Picardie disputant la Coupe Henri-Jooris.

(à suivre : de Fidon à Frey).

Cet article, publié dans Les archives, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s