En août 1946, Amiens démarre fort

A la reprise du championnat 1946-47, l’Amiens A.C. débute par 4 matches sans défaite. Avec l’équipe, inchangée lors de cette belle série, que voici sur cette photo.

De gauche à droite, debout: Illiet, Albanesi, Victoria, Meneut, Debeugny; accroupis: Grumetz, Moretti, Hérouard, Strozyk, Kups.

Comme à chaque inter-saison, l’effectif a été passablement modifié à l’Amiens A.C. pendant l’été 1946. L’entraîneur a changé. Pierre Illiet, revenu l’année précédente dans le club de ses débuts professionnels, assure l’entraînement tout en continuant de jouer, en remplacement de Kaj Andrup, désormais à Nancy.

En défense et au milieu de terrain, l’ossature est restée la même. Devant Jean Capart dans le but, on retrouve, outre Illiet au milieu de terrain, Lido Albanesi, Jacques Victoria, Marcel Meneut. Gilbert Moretti. Parmi les nouveaux, il y a Lucien Hérouard, venu de Roubaix, au poste d’avant-centre, l’ancien Nancéien Joseph Strozyk au poste d’inter gauche, l’ailier Edouard Kups qui termine à Amiens une longue carrière entamée dix ans plus tôt à Arras. Enfin, deux débutants au niveau professionnel, le Nordiste André Debeugny en défense latérale, et le jeune Michel Grumetz, un espoir de 18 ans.

Illiet réussit à faire l’amalgame entre tous ces joueurs venus d’horizons différents. D’entrée, Amiens s’impose sur terrain adverse, à Perpignan (3-2), grâce à 2 buts de Hérouard et 1 de Moretti. La semaine suivante, l’AAC remporte son premier match à domicile contre Douai (3-2, buts de Grumetz, Strozyk et Kups) et embraye sur un 2e succès au stade Moulonguet, contre Le Mans (4-0, 3 buts de Hérouard, but contre son camp de Calmels). Toujours avec la même équipe, Amiens réussit ensuite le nul à Colmar (1-1, but de Strozyk).

Puisqu’il n’est pas question de changer une équipe qui gagne – ou qui ne perd pas,  Illiet aligne les mêmes joueurs pour recevoir le C.A.Paris mais, le 15 septembre, le charme est rompu. Les Parisiens l’emportent 1-0 et Amiens entame une série noire de 12 matches d’affilée sans victoire.

Didier Braun

Prochaine photo: Une nouvelle attaque en 1947

Publicités
Cet article, publié dans L'époque de Jack (années 1950-60), Photos d'équipes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s