Automne 1935, la belle série d’Amiens

La saison 1935-1936 a été la meilleure de l’Amiens A.C. dans le championnat professionnel. A l’automne 1935, l’équipe ci-dessous réussit une série de 8 matches sans défaite.

Les vainqueurs du C.A.P. De g. à dr., debout: Demey (entraîneur), Cardon, Reid, Lesieur, Niko, Redel, Ottavis; accroupis: Borsenberger, Hanké, Illiet, Buge, Thévenot.

Le 17 novembre 1935, l’Amiens A.C. se déplace à Paris, au stade Buffalo, pour affronter le C.A.Paris, pour le compte de la 12e journée de championnat de 2e division. L’équipe picarde vient de remporter 4 matches de championnat consécutivement, contre Troyes (4-1), Charleville (2-1), Dunkerque (5-2) et Reims (2-1).

Amiens poursuit sur sa lancée et l’emporte aisément (5-1), avec des buts de Hanké (2 buts), Borsenberger, Illiet et Buge. Pour le journal L’Auto, Amiens a vaincu sans péril… Après cette victoire, le club picard occupe la 3e place du classement, derrière Rouen et le R.C.Roubaix.

Jusqu’au mois de décembre, la série sans défaite va se poursuivre: 3-0 contre le Stade de l’Est, 7-1 contre Oignies en Coupe de France, 0-0 face à Saint-Etienne en championnat. Cette équipe dont on voit ici la photo, avec pour entraîneur Raymond Demey, est la plus valeureuse qu’Amiens a présentée dans cette première période du professionnalisme. Elle terminera le championnat à la 5e place, soit la meilleure performance de l’A.A.C. au niveau professionnel.

Elle le doit à l’apport du meilleur joueur offensif recruté par le club à cette époque, l’Autrichien Joseph Hanké, venu du Havre mais qui ne restera qu’une saison à Amiens, avant de poursuivre sa carrière à l’Excelsior de Roubaix. Il est le meneur de jeu d’une attaque où il opère avec Charles Borsenberger, venu lui aussi du Havre. Julien Buge, qui remporta la Coupe de France en 1933 avec l’Excelsior de Roubaix, Roger Thévenot, qui entame une longue carrière, bénéficient des services de Hanké. Pierre Illiet est l’autre pièce maîtresse de l’attaque. Il réalise une très belle saison, ce qui lui vaudra d’être appelé en équipe de France en janvier 1936 (remplaçant contre les Pays-Bas). Mais ce sera sa dernière sous les couleurs amiénoises, avant de revenir en fin de carrière, après la Guerre.

La défense est solide. Devant Robert Lesieur, qui a repris la ,place de gardien après le départ d’André Tassin, le Britannique James Reid et le Yougoslave Franz Niko protègent l’accès du but. L’athlétique Jean Cardon acquiert le métier qui lui permettra de faire une longue carrière et de boucler la boucle à Amiens en 1946. Contre le C.A.P., il occupe le milieu de terrain amiénois avec l’Autrichien Raymond Redel et le chevronné Albert Ottavis.

Dans l’effectif amiénois figurent également le défenseur Alfred Thurotte et Paul Delacourt. Ils seront bientôt rejoints par Franz Kellinger, venu du Wiener S.K. et qui avait été sélectionné une fois dans la grande équipe d’Autriche en 1929.

Cette photo permet de voir le changement dans les couleurs du club. Fini le maillot uniformément bleu à col noir. Disparue l’étoile noire qui ornait la poitrine des joueurs. Ce maillot azur à manches noires sera le plus couramment porté par l’Amiens A.C. pendant une dizaine de saisons.

Didier Braun

Prochaine photo: Novembre 1936, le chant du cygne

Cet article, publié dans Après Marcel, Photos d'équipes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Automne 1935, la belle série d’Amiens

  1. Marion dit :

    Bonjour,
    Je suis la petite fille d’A. Borsenberger.
    Je voudrais savoir si vous aviez d’autres photos de lui?

    J'aime

    • braundidier2 dit :

      Je dois avoir une autre photo d’équipe où il figure. Mais il me faudrait un mail pour vous l’envoyer. D’autre part, je vois que vous le prénommez A… Je l’avais sous le prénom de Charles. C’est une erreur ? Regardez sur mon blog, dans le chapitre 3 du dictionnaire des joueurs que je publie depuis quelques mois, si la fiche que j’ai rédigée à partir d’éléments trouvés dans la presse ou sur Internet est exacte. Indiquez-moi les éventuelles erreurs que vous trouverez.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s