A la recherche de leurs descendants

Depuis de nombreuses années, cette photo de l’équipe d’Amiens A.C. de 1924 m’intrigue. Je voudrais partir à la recherche des descendants des 14 personnages qui y figurent. Peine perdue ?J’ai toujours connu cette photo. Enfant, je la voyais chaque fois que je montais au grenier de la maison de mes grands-parents. Elle trône aujourd’hui dans mon bureau. Il n’est pas un jour où je ne jette pas un regard vers le beau cadre en bois enjolivant cette superbe image prise en studio, il y a 94 ans…

La photo d’Amiens A.C. 1924 dans son cadre d’époque

Une idée m’est venue, que vous trouverez peut-être saugrenue: partir à la recherche des descendants des hommes présents sur cette photo, dans une sorte de jeu de piste généalogique. Je me dis que si cette photo dans son beau cadre est parvenue jusqu’à moi, d’autres exemplaires doivent sans doute exister dans quelque grenier, quelque remise ou quelque dessus de cheminée !

Ces 14 personnes ont vécu une aventure commune qui, cette année 1924, avait apporté au club d’Amiens son premier titre majeur, celui de champion du Nord remporté aux dépens des grands clubs historiques de Lille, Roubaix, Tourcoing. Puis la vie les a séparées. Certains sont restés en Picardie, d’autres sont partis vers d’autre cieux. Ils ont sans doute eu des enfants, puis des petits-enfants. S’ils vivaient encore (mais les plus jeunes auraient plus de 110 ans…), ils seraient arrière-grands-pères.

Je possède un certain nombre d’informations concernant toutes ces personnes. Leur parcours sportif m’est à peu près connu. La recherche de leur descendance est évidemment beaucoup plus problématique. Je ne prétends pas y parvenir pour tous. Mais je me lance et ce blog sera une sorte de bouteille jetée à la mer, dans l’espoir d’alerter des petits-enfants et arrière-petits-enfants de ces glorieux anciens.

Mon point de départ est la documentation que j’ai amassée depuis plusieurs années sur la partie sportive de leur vie. Ensuite, j’utiliserai toutes les ressources que permet la quête généalogique moderne, facilitée par les moyens dont on dispose grâce à Internet. Actes d’état civil, relevés de recensements, registres militaires, tous ces documents sont d’une grande richesse informative pour les généalogistes. Les sites de partage de ressources familiales ont aujourd’hui facilité ces recherches.

Partant des éléments déjà à ma disposition, j’ai bon espoir de parvenir à mes fins, concernant les hommes suivants:

  • Urbain Wallet (dernier rang, 2e à gauche), dont j’ai souvent parlé dans ce blog et avec plusieurs descendants de qui je suis en contact;
  • Maurice Thédié (rang du milieu, 1er à droite), autre international dont j’ai également évoqué la mémoire et la dramatique fin en 1944;
  • Emile Fauconnier (1er rang, 2e à droite), venu comme mon grand-père, de Levallois à Amiens, et décédé en 1941 à Albert, dont il avait été le maire adjoint;
  • André Provence (rang du milieu, 1er à gauche), autre joueur qui venait de la région parisienne.

Pour les autres, je n’ai pour l’instant que quelques bribes d’informations remontant à l’époque où ils étaient à Amiens:

Au premier rang:

  • René Trudon (1er à gauche), autre joueur venu de Levallois, sans doute né à Paris en 1895 et décédé à Toulon en 1985;
  • Robert Thompson (2e à gauche), joueur nord-irlandais né à Belfast, naturalisé, décédé en 1949; il tenait un café dans le centre-ville;
  • Léopold Aerts (3e à gauche), joueur belge, originaire de Grivegnée, ex-joueur du Standard de Liège;
  • Lagache (1er à droite), un de ceux pour qui je n’ai aucun élément biographique, ni même le prénom, alors qu’il fut international B en 1924. Dans un article du Progrès de la Somme de 1924, il est dit originaire de Picardie, beau-frère d’un dirigeant du club, militaire du 51e régiment d’infanterie. Les Lagache étant nombreux en Picardie, la recherche s’annonce difficile.

Au 2e rang:

  • Bernard (2e à gauche), autre élément « mystérieux », alors que j’ai rencontré ce Monsieur, lorsque j’étais enfant, à Genève où il était architecte. Le même article du Progrès que ci-dessus le dit né en Suisse. Aucune piste pour le moment, la banalité du nom de famille (Bernard) rendant le champ des possibles trop vaste;
  • Fernand Cappronnier (3e à gauche), gardien de but venu de Paris, plusieurs fois remplaçant en équipe de France; était, semble-t-il, natif de l’Oise;

Au 3e rang:

  • Henri Michel (1er à gauche), Belge, originaire d’Alsemberg, né en 1899;
  • Barbare (2e à droite), que Le Progrès dit originaire d’Amiens. J’ai trouvé un registre militaire au nom d’André Barbare, né à Bourdon en 1898. Aucune certitude;
  • Georges Courbot (1er à droite), dirigeant et arbitre, né à Calais en 1889, marié à une Amiénoise en 1923; il habitait dans la même rue que mes grands-parents, rue Camille-Desmoulins.

Comme vous le voyez, pour une majorité de ces personnages, je pars de loin ou de pas grand-chose. Mais, j’y mettrai le temps et la patience qu’il faudra. Sous la surveillance des ces 14 regards qui, depuis le cadre en bois dans mon bureau,  semblent m’interpeller chaque jour…

Didier Braun

 

 

Publicités
Cet article, publié dans L'époque de Marcel (années 1920-30), est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour A la recherche de leurs descendants

  1. Da silva dit :

    Capronnier n’à pas eu descendant ,il est
    enterrer au cimetière de Taillecourt dans le Doubs.

    J'aime

  2. thédié dit :

    Bonjour,

    Je suis un arrière petit fils de Maurice Thédié. Merci pour toutes ces photos partagées sur ce site !
    Maurice Thédié a eu deux enfants Jacques et Jean (mon grand-père). Jacques eut 4 enfants et Jean 2 enfants (dont mon père, Nicolas). J’ai fais un arbre généalogique sur Généanet si cela vous intéresse. N’hésitez pas à me demander si vous avez des questions.

    Très cordialement Mathieu Thédié

    J'aime

    • braundidier2 dit :

      Bien sûr. Etant moi-même sur geneanet (arbre braunstcyr), je l’ai vu. Ce qui m’intéresserait, ce serait de savoir où cette nombreuse descendance se situe aujourd’hui. Je vous envoie un message via geneanet. Merci, à bientôt

      J'aime

  3. Christine dit :

    Il y a une branche descendante des Capronnier à Beauvais ! J’en parle à mon père, c’était son oncle, Fernand était le le frère de sa mère (Madeleine Capronnier). Merci pour toutes ces photos. Je lui donne demain car nous avons des photos de Fernand avec son père à la maison, et il m’a raconté l’histoire de cet oncle joueur de foot, dont je retrouve le visage (je ne l’ai vu que sur des photos où il est bien plus âgé, mais c’est bien lui, sans aucun doute!)

    J'aime

    • braundidier2 dit :

      J’aimerais avoir un contact avec votre père. Au sujet du match contre le CASG, je n’ai pas la composition de l’équipe parisienne. Je suppose que s’il avait joué, la presse d’Amiens l’aurait remarqué…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s