Une star mondiale du foot à Moulonguet

Le 28 mars 1937, l’Amiens A.C. reçoit l’O.G.C.Nice en championnat de Division 2 de football. A cette occasion, le stade Moulonguet accueille une grande vedette du football mondial de l’entre-deux Guerres.

Il s’agit du gardien de but espagnol Ricardo Zamora, considéré pendant l’entre-deux Guerres comme le meilleur joueur du monde à son poste. L’immense joueur du Real Madrid vient de quitter l’Espagne, en proie à la guerre civile qui oppose Républicains et Franquistes depuis le mois de juillet 1936. L’émotion a été immense dans les milieux sportifs lorsque la mort du footballeur a été annoncée, à tort. Emprisonné par les Républicains, il a trouvé refuge à l’ambassade d’Argentine avant de s’enfuir d’Espagne et de débarquer à Marseille le 1er mars 1937 et de partir pour Paris. A 35 ans, Zamora espère encore jouer en France ou en Amérique du sud. C’est ce qu’il déclare au journal L’Auto au siège duquel il a rendu visite. Il retrouve à Paris son vieux camarade Josep Samitier, avec qui il a si souvent joué en équipe d’Espagne, au Barça et au Real Madrid. Samitier joue à l’O.G.C. Nice depuis le début de la saison. Les Niçois sont en transit à Paris avant d’aller jouer au Havre en championnat. Zamora assiste à un match de Coupe de France Strasbourg-Red Star (3-1) au Parc des Princes et donne son avis sur le match dans L’Auto.

Ricardo Zamora, très élégant au stade Moulonguet

Le 9 mars, L’Auto a révélé que Zamora jouerait à Nice la saison prochaine. Mais quelque temps plus tard, c’est à Toulouse, qui s’apprête à devenir professionnel, qu’il est annoncé. Le 21 mars, Zamora fait des « débuts étincelants » (selon L’Auto) avec Nice, dans un match amical contre Cannes (3-0). Le 27, le quotidien sportif annonce la présence de la vedette espagnole dans les buts niçois, le lundi suivant, en match amical à Saint-Ouen contre le Racing de Paris (match que Nice remportera 1-0).

Entre temps, Le Progrès de la Somme, dans sa présentation du match de championnat Amiens-Nice, publie ces lignes:

« La commission de l’Amiens A.C. nous prie de confirmer la présence de Zamora à Amiens, dimanche prochain. C’est bien le grand international espagnol qui donnera le premier coup de pied du match Amiens-Nice. »

Dans le journal du lundi, le tout jeune journaliste du Progrès Maurice Gest est tout heureux de relater sa rencontre avec le grand Zamora :

Cependant le public du stade Moulonguet, qui lui a réservé une belle ovation lorsqu’il est entré sur le terrain avant le coup d’envoi, ne verra jamais le célèbre gardien de but autrement qu’en costume de ville. Dans quelques mois, alors que Zamora jouera effectivement avec Nice en championnat de Division 2, Amiens aura abandonné le professionnalisme.

Ce 28 mars 1937, Zamora a vu sa future équipe l’emporter 2-1 (buts de Samitier et Brusseaux, contre un but de Taisne pour Amiens).

Didier Braun

Advertisements
Cet article, publié dans Les événements, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s