Leopold Aerts, un diable d’ailier

Pendant 5 ans, dans les années 1920, le footballeur belge Leopold Aerts a été un des piliers de l’attaque d’Amiens.

Au début des années 1920, les dirigeants de l’Amiens A.C., aidés par les mécènes du club – René Matifas et René Devred principalement – se lancent dans d’importantes campagnes de recrutement de joueurs qui leur valent d’être soupçonnés de contrevenir aux règles de l’amateurisme en vigueur à l’époque.

Parmi les dizaines de joueurs recrutés, la plupart viennent du Nord de la France et de la région parisienne. Mais le « terrain de chasse » des recruteurs picards s’étend plus loin, en Afrique du Nord (Alcocel, Liberati…) et même à l’étranger. J’ai déjà évoqué l’apport des joueurs anglais. Dans la décennie suivante, viendra la vague des joueurs d’Europe centrale. Mais parmi les meilleurs joueurs ayant évolué à Amiens dans les années 1920, figure aussi un remarquable attaquant venu de Belgique.

Léopold Aerts a 28 ans lorsqu’il arrive à Amiens (il était né en 1895 à Grivegnée, un faubourg de Liège). La saison précédente, il jouait au Standard de Liège. A l’inter-saison, les dirigeants amiénois sont allés chercher plusieurs joueurs de talent pour renforcer leur équipe, qui vient d’accéder au plus haut niveau du très relevé championnat du Nord: l’inter André Provence, le gardien de but parisien Fernand Capronnier, l’attaquant de Levallois René Trudon accompagnent le joueurbelge.

La fiche d’immatriculation des étrangers de Leopold Aerts (consultable aux Archives départementales de la Somme), indique comme profession: « pointeur », ce que confirment les recensements qui précisent qu’il est employé chez le fabricant de lits métalliques René Matifas, comme plusieurs de ses coéquipiers.

Leopold Aerts, champion du Nord 1924

Leopold Aerts, champion du Nord 1924

Aerts joue d’abord au poste d’avant-centre. Il est accompagné en attaque par Charles Sadowski à l’aile droite, son compatriote Henri Michel – arrivé à Amiens depuis plusieurs années, l’Anglais Robert Thompson, Emile Fauconnier (autre joueur venu de Levallois), Provence ou Lagache. Aerts se révèle un redoutable buteur, solide malgré sa petite taille, véloce, accrocheur, bon dribbleur.

Dès le premier match de championnat, sur le terrain du grand Olympique Lillois (vainqueur 4-2), il marque les deux buts d’Amiens. Il enchaîne par 3 buts contre Boulogne (5-0) et 2 buts contre le Stade Roubaisien (2-1). Auteur d’au moins 14 buts (tous les buteurs ne sont pas identifiés dans les articles de presse), il joue un rôle essentiel dans l’obtention du premier titre de champion du Nord du club.

L’année suivante, alors que sont arrivés à Amiens l’attaquant international Edouard Macquart et l’Italien Bruno Pierucci, Aerts fait toujours le bonheur de l’attaque amiénoise tout en occupant parfois le poste d’ailier gauche. Sa renommée dépasse maintenant la seule sphère nordiste: en janvier 1925, il est sélectionné dans l’équipe des « Etrangers de France », en compagnie d’un autre joueur d’Amiens, l’Anglais Sydney Sheldon. C’est en 1926, lorsque Georges Taisne arrive à Amiens comme avant-centre titulaire qu’Aerts devient l’ailier gauche permanent, au sein d’une redoutable attaque qui comprend Pierucci, Macquart, Taisne et Thompson.

Aerts (à droite) en couverture de magazine en 1927.

Aerts (à droite) en couverture de magazine en 1927.

C’est avec l’arrivée de Paul Nicolas à Amiens en 1928, et le passage de Taisne à l’aile, qu’Aerts, toujours titulaire en début de saison, va disparaître de l’équipe en novembre. Au total, le joueur belge aura disputé une centaine de matches officiels sous les couleurs de l’A.A.C. et inscrit plus de 55 buts en compétition.

Didier Braun

 

 

Publicités
Cet article, publié dans L'époque de Marcel (années 1920-30), Les personnages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s