Ballon au pied, ballon au poing

Deux des meilleurs footballeurs d’Amiens de l’après-guerre étaient simultanément des champions dans un sport spécifiquement picard, le ballon au poing.

Pour leur rendre ce petit hommage, j’ai puisé dans l’ouvrage patiemment réalisé par Gilles Caron, « Les drapeaux du ballon au poing » (le drapeau symbolise le champion de France dans chaque catégorie). Chronologiquement, le premier de ces deux acteurs importants dans les deux sports de ballon est Amédée Uchart. Originaire du village de Daours, entre Amiens et Corbie, Uchart a obtenu ses premiers sucès comme foncier dans l’équipe juniors de son village, en 1938. Après la Guerre, il est un des principaux défenseurs chez les footballeurs professionnels de l’Amiens A.C. Il y joue sans interruption de 1945 à 1951.

Cela ne l’empêche nullement de continuer de pratiquer chez les « Ballonnistes ». Il est le foncier d’Irles-Albert qui remporte le « drapeau » d’Excellence et la Coupe de régularité en 1947, puis la Coupe de régularité 1949 et le « drapeau » d’Excellence 1950 avec Daours. En 1948, avec Irles, il est battu en finale par Corbie.

Amédée Uchart (au centre, debout), au milieu de l'équipe d'Irles-Albert en 1948

Amédée Uchart (au centre, debout), au milieu de l’équipe d’Irles-Albert en 1948

En 1951, le footballeur Uchart est transféré de l’Amiens A.C. à Nantes où il joue deux saisons, avant de partir pour Le Havre de 1953 à 1957. Après sa carrière de footballeur professionnel, on le retrouve en demi-finale de ballon au poing avec Amiens, battu par Hérissart.

... Et capitaine de l'A.A.C. en 1950, à la droite de Braun, Proust, Bourson.

… Et capitaine de l’A.A.C. en 1950, à la droite de Braun, Proust, Bourson.

L’autre grand ballonniste-footballeur est Jacques Falize, originaire de Buire-sur-Ancre. Lui aussi cumule la pratique des deux sports. Eternellement fidèle à Amiens en football, il l’est tout autant à son sport local. Sur les deux terrains,  »Ch’boeu » (excusez-moi, je suis nul en orthographe picarde !) met une énergie égale dans l’attaque des deux ballons et la défense de ses couleurs. Pendant qu’avec Amiens, il participe ardemment, dans les années 1950, à la remontée du club de la promotion d’honneur de la Ligue du Nord jusqu’au championnat de France amateurs, il se constitue un des plus beaux palmarès en ballon au poing: 5 drapeaux d’Excellence (Buire-sur-Ancre en 1954, entente Buire-Hérissart en 1956, 1957, 1958, Amiens-Franvillers en 1968), et 1 drapeau de 1ère catégorie (Buire, en 1952). Il remporte également 5 Coupes de régularité, en 1957 (Hérissart-Buire), 1965 (Amiens), 1966, 1967 et 1969 (Franvillers).

Jacques Falize (à droite) en 1974, face à son adversaire Gilles Bridoux, de Saint-Aubin Montenoy (doc. Caron)

Jacques Falize (à droite) en 1974, face à son adversaire Gilles Bridoux, de Saint-Aubin Montenoy (doc. Caron)

Dans ces années-là, Falize est un des rois de La Hôtoie, où se déroulent les finales, chaque 15 août, devant plus de 2 000 spectateurs. En plus de ses titres, il est plusieurs fois finaliste, avec Amiens puis Franvillers (1963, 1964, 1967). Lorsqu’il remporte le titre de 1968, il a 38 ans. En 1974 et en 1976, il est encore finaliste en 1ère A, avec son village de Buire, et s’incline face à Hérissart. En 1980, il remporte encore la finale d’Excellence B avec Ville-sur-Ancre. Il est alors, depuis plusieurs années le secrétaire général de la Fédération française de Ballon au poing dont il va prendre la présidence cette année-là. Il va continuer de défendre son sport, et se souvient toujours avec émotion d’un déplacement qu’il a organisé pour faire connaître ce jeu en… Italie.

Jacques Falize demeure aujourd’hui, la mémoire de son cher ballon au poing comme il l’est de son cher Amiens A.C.

Didier Braun

Advertisements
Cet article, publié dans L'époque de Jack (années 1950-60), Les personnages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s