Une photo-mystère à la une de « Match L’Intran »

Le journal Match L’Intran a été un des principaux magazines de sport de l’entre-deux Guerres. Dans un numéro de 1929, il consacre une couverture mystérieuse à l’Amiens A.C.

Le 3 décembre 1929, Match L’Intran présente sur sa couverture une curieuse photo, reproduite pleine page, d’un match de championnat du Nord, entre l’Amiens A.C. et l’U.S.Tourcoing, qui s’est déroulé deux jours plus tôt au stade Moulonguet. On y voit le gardien de but d’Amiens, Michel, qui regarde passer le ballon au pied du poteau de son but. Au second plan, le demi amiénois (avec le maillot à l’étoile) Joseph Riu ne peut intervenir. On aperçoit sur la gauche la jambe d’un joueur de Tourcoing.

La Une de Match du 3 décembre 1929

La Une de Match du 3 décembre 1929

Remarquons, dans le décor, l’absence des gradins ouverts qui seront construits plus tard, dans le virage, du côté de la rue Louis-Thuillier. On aperçoit parfaitement, à l’horizon, le clocher de l’église Saint-Martin.

Sur le plan spectaculaire, cette image ne présente pas d’intérêt particulier. Pour tout dire, elle ne mérite pas la couverture d’un magazine de la classe de Match. Cependant, la curiosité du lecteur est alertée par la légende, sous la photo:

« Dépliez nos pages de couverture et vous verrez comment Wallet a rentré, par erreur, la balle dans son propre but à la grande confusion de Michel. »

Le lecteur va donc directement à la dernière page. Il y découvre la seconde pièce du puzzle.

La dernière page du même numéro

La dernière page du même numéro

Le défenseur international Urbain Wallet semble navré de la tournure des événements (on remarquera le subtil détouré de sa main droite, dans la marge). On comprend, grâce à l’alerte de la première page, qu’il vient de dévier le ballon vers son but. Sous la photo, cette indication: « Voyez à la première page notre légende… » On découvre aussi, sur la droite, le joueur de Tourcoing dont la jambe gauche figure… sur l’autre page.

Pour avoir la solution de l’énigme, il faut donc déplier le journal et découvrir cette image en grand format.

La une et la der donnent l'image complète de la scène

La une et la der donnent l’image complète de la scène

Puisque le magazine y consacre deux pleines pages en couverture, on suppose qu’à l’intérieur, toute la séquence est commentée par le menu. Pas du tout. La rubrique Football se situe en pages 12 et 13 de l’hebdo. L’unique compte rendu est consacré à un match de sélection, qui s’est déroulé au stade Buffalo, à Montrouge, entre  les équipes de Paris et de Cologne (5-3). Sur la page de droite, malgré la présence de trois belles photos du match Amiens-Tourcoing (2-2), quelques lignes seulement sont consacrées au championnat du Nord. Elles indiquent que le résultat nul  du stade Moulonguet a fait les affaires du R.C.Roubaix (vainqueur d’Arras, 7-0, apprend-on dans la presse locale), qui possède maintenant 4 points d’avance au classement. De la malencontreuse bévue de Wallet, il n’est pas question. La composition des deux équipes ? On l’ignore. C’est dans Le Progrès de la Somme et dans Le Journal d’Amiens qu’on peut la lire:

  • AMIENS: Michel — Wallet, Lapierre — Braun, Delmer, Riu — Dinouart, Fréville, Nicolas, Balavoine, Liberati.
  • TOURCOING: Debeurne — Campol, Dhulst — Desrousseaux, Courcelle, Wulfaert — Delahousse, Bettens, Cesember, Hermann, Farvacques.
  • Buts: Wallet contre son camp, Bettens, Delahousse ? (Tourcoing: 1-0); Nicolas (1-1); Balavoine (Amiens: 2-1); Bettens (2-2). 

En revanche, l’action qui a permis à Match de faire sa couverture est diversement commentée. Dans Le Journal de Roubaix, il n’est nullement question d’un but contre son camp. Sur un centre de Delahousse, c’est Bettens (sans doute le joueur situé derrière Wallet) qui a marqué. Qu’en disent les deux quotidiens d’Amiens ?

Dans Le Progrès, on lit:

« Tourcoing marqua son premier but tout au début du match. La balle, centrée par Delahousse, tomba entre Wallet et Michel et, par un ricochet qui surprit joueurs et spectateurs, rentra en coin. »

Voici maintenant la version du Journal d’Amiens:

« Courcelle envoie sur Farvacques qui déplace à droite, Delahousse centre et la balle pénètre dans les filets de Michel. Il y a une minute et demie que la partie est engagée. »

Nous voici bien avancés. Si l’on observe attentivement la photo parue dans Match, il semble douteux que le joueur de Tourcoing situé derrière Wallet et Michel ait pu dévier le ballon vers le premier poteau en le faisant passer devant le gardien de but d’Amiens. L’attitude du défenseur international laisse penser qu’il a pu dévier le ballon du pied gauche – ce n’aurait pas été la première fois qu’il aurait marqué un « autogoal ». La version de Match semble plausible. Mais à 87 ans de distance, on ne prétendra pas ici établir la vérité vraie. Ah ! s’il y avait eu la vidéo !!!

Didier Braun

 

Publicités
Cet article, publié dans L'époque de Marcel (années 1920-30), Les événements, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s