Quaino, un passage très… marquant

Charles Quaino n’est resté qu’une saison dans le club de football d’Amiens. Il est le joueur du club qui a marqué le plus de buts en une saison professionnelle.

Lorsqu’il est arrivé à Amiens, pendant l’été 1949, Charles (Carlo, en fait) Quaino n’avait jamais joué dans un club professionnel de football.

Né en 1923 à Romenzacco, dans le Frioul, au nord de l’Italie, il était arrivé en France avec ses parents lorsqu’il avait 8 ans. Enfant, il joua à Saint-Aubin-lès-Elbeuf avant de rester cinq saisons à Elbeuf. C’est lorsqu’il signa à Vernon, en 1947, qu’il se fit remarquer. Sous la conduite d’un entraîneur yougoslave, Valarevic, qui le plaça au poste d’avant-centre, Quaino révéla ses talents de buteurs, qui lui valurent d’être sélectionné en équipe de Normandie. En 1949, il marqua 42 buts en championnat de Normandie, permettant à son club de remporter le titre et de monter en championnat de France amateurs.

A Amiens, Charles Quaino fut une menace constante pour les gardiens de division 2.

Sa notoriété dépassa alors la région. Alors qu’il avait déjà 26 ans, plusieurs clubs professionnels le sollicitèrent: Rouen, Toulouse, Troyes, Lens. Mais c’est finalement à Amiens qu’il fit ses débuts professionnels. Il y imposa d’emblée son style d’attaquant râblé, carré: il pesait 74 kilos pour 1m70 !

  • Un record pour un buteur d’Amiens

Lors des 8 premières journées de championnat, il avait déjà inscrit 7 buts. Ce ne fut pas un feu de paille. Il se mêla constamment à la course en tête des buteurs de division 2. Réussissant 3 doublés, contre Rouen (3-3), Besançon (3-1) et Alès (2-0), mais aussi un triplé contre Toulon (7-1), il marqua 23 des 55 buts de son équipe en championnat. Il se plaça ainsi à la 2e place des buteurs, à égalité avec le Nîmois Marcel Rouvière, derrière un autre Nîmois, le futur international Edmond Haan, auteur de 27 buts.

Cette performance individuelle est la meilleure d’un buteur de l’Amiens A.C. en championnat professionnel à un groupe. Un seul autre joueur de l’A.A.C. a dépassé les 20 buts, Roger Défossé, auteur de 21 buts en 1947-1948.

Fatalement, le club amiénois, dont les moyens financiers étaient très limités, ne put retenir Quaino. Dès la saison suivante, il rejoignait l’élite et signait à Lens, où il joua pendant deux saisons. En 1952, il repartait pour la Normandie et joua 3 saisons au F.C.Rouen. En 1954, il atteignit les 30 buts et termina 3e du classement des buteurs, derière les deux attaquants du R.C.Paris Jean Courteaux (36 buts) et Thadée Cisowski (34 buts).

A la fin de sa carrière professionnelle, Charles Quaino a repris son ancien métier d’ajusteur-mécanicien. Il travailla chez Renault Cléon, puis chez Lozai, à Quevilly. Il est décédé prématurément, en 1973, à 50 ans.

Didier Braun

  • -> LES STATISTIQUES DES BUTS DE QUAINO EN PROS
  • 1949-1950: Amiens A.C. (Division 2): 23 buts.
  • 1950-1951: R.C. Lens (Division 1): 9 buts.
  • 1951-1952: R.C. Lens (Division 1): 3 buts.
  • 1952-1953: F.C. Rouen (Division 2): 11 buts.
  • 1953-1954: F.C. Rouen (Division 2): 30 buts.
  • 1954-1955: F.C. Rouen (Division 2): 17 buts.
Publicités
Cet article, publié dans L'époque de Jack (années 1950-60), Les personnages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s