Chambly-Amiens, mais c’était en 1953 !

Clin d’œil à l’actualité du football picard. Vendredi, a lieu le match Amiens-Chambly en National et mercredi prochain, Chambly affronte Lyon en Coupe de France. J’ai retrouvé la trace d’un très vieux Chambly-Amiens en Coupe de France. C’était en 1953 !

A l’époque, ce n’était ni l’Amiens S.C., ni le Chambly F.C.. Les deux clubs actuels n’existaient pas. L’Amiens A.C., après avoir abandonné le professionnalisme en 1952, disputait sa seconde saison en Promotion d’honneur de la Ligue du Nord. Le C.O.C.Chambly était le club des cheminots de Chambly. Deux ans plus tôt, le club avait demandé à quitter la Ligue du Nord-Est pour être rattaché à la Ligue de Paris, pour des raisons géographiques. Chambly se situait à la limite des départements de l’Oise (qui dépendait de la Ligue du Nord-Est) et de la Seine-et-Oise. Ce changement avait été accepté, à condition que le club reparte du plus bas niveau. En 1953-1954, Chambly participait au championnat de Promotion de 1ère division, dont il allait remporter le titre en fin de saison.

Le 29 novembre 1953, les deux équipes se rencontrèrent pour le compte du 5e tour de la Coupe de France. Chambly avait successivement éliminé l’A.S.Bourse, Sannois et Deuil. Amiens avait battu Albert (9-0), Fouilloy (3-1) et le Stade Roubaisien (2-1). En championnat, l’A.A.C. était invaincu. La rencontre eut lieu au stade du Moulin-Neuf, à Chambly. La presse locale parla d’un « match à sensation ». Le public vint  nombreux. L’affluence fut estimée à 2000 spectateurs.

Amiens domina nettement la première période. On lit dans le Courrier Picard:

 » Pendant les 45 premières minutes, le jeu fut des plus agréable à suivre et marqua une supériorité des Amiénois, supériorité qui se traduisit d’ailleurs par la marque de deux buts de belle facture. »

Les deux buts furent inscrits par l’avant-centre Marcel Eloy. Ce joueur solide, voire massif, était apparu en équipe première lors de la dernière saison de l’A.A.C. chez les professionnels. Il fut un attaquant très efficace du club amiénois jusqu’en 1956. Au moment du match de Chambly, il connaissait une très belle période: en 4 matches, il inscrivit 7 buts.

La seconde période de la rencontre fut beaucoup plus hachée. Le Courrier Picard évoque alors « une atmosphère de Coupe ». Jacques Denis, le gardien d’Amiens, dut intervenir sur des tentatives de Wallet (rien à voir, je suppose, avec le grand international d’Amiens des années 1920) et de Colas. Serge Campuzan se vit refuser un but pour une faute d’Eloy. La rencontre se termina sur un mode beaucoup plus âpre après que Lambert eut réduit l’écart. Extrait du Courrier Picard:

 » Voulant obtenir l’égalisation, Chambly redouble d’ardeur et les Amiénois sont sérieusement menacés. Ils devront même concéder trois corners consécutifs sans résultat. »

  • LES EQUIPES DU MATCH (ANNONCEES EN PRESENTATION)
  • CHAMBLY: Delamain — Brichet, Germain, Moscardo — Méresse, Donas — Lambert, Wallet, Colas, Bernard, Delval.
  • AMIENS: Denis — Falize, Feuillet, Letellier — Braun, Harduin — Wageneire, Détourné, Eloy, Mankowski, Campuzan.
L'AAC de 1953-1954. De g. à dr., debout: Falize, Letellier, Feuillet, Harduin, Denis, Braun; accroupis: Campuzan, Mankowski, Eloy, Détourné, Wageneire.

L’AAC de 1953-1954. De g. à dr., debout: Falize, Letellier, Feuillet, Harduin, Denis, Braun; accroupis: Campuzan, Mankowski, Eloy, Détourné, Wageneire.

Ainsi qualifié, Amiens jouera, au tour suivant, contre les pros du C.A.Paris, petit vainqueur (1-0) au stade Moulonguet. Quant à Chambly, il atteindra cette même saison la finale de la Coupe de Paris (perdue contre Corbeil). Le club des Cheminots poursuivra ensuite sa progression, pour atteindre la Promotion d’honneur en 1956 puis la Division d’honneur. A deux reprises, il participe aux 32es de finale de la Coupe de France. En 1955, il est éliminé par le S.C.O. Angers (0-5); en 1958, par Troyes (0-3).  En 2015-2016, le vieux C.O.C.C. est en 3e division de district du Val d’Oise.

Son voisin, le F.C.Chambly, qui porte haut les couleurs du football du pays de Thelle, a suivi une trajectoire inverse. Créé en 1989 par les frères Luzi, depuis le plus beau niveau du district de l’Oise jusqu’au National, atteint en 2014. Avant cette saison, le club avait déjà disputé un 32e de finale de Coupe de France, contre Auxerre (0-1 après prolongation). Le match avait lieu… à Amiens !

Didier Braun

Advertisements
Cet article, publié dans L'époque de Jack (années 1950-60), est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s