Wallet, « parfait amateur »

Au mois de janvier 1931, le quotidien sportif L’Auto organise un sondage auprès de ses lecteurs. Il leur est demandé de voter pour le footballeur le plus représentatif du modèle amateur – on est en pleine période de débats passionnés sur l’amateurisme et le professionnalisme dans le football français. Dans son édition du 17 janvier, le journal publie le résultat de la consultation. Un joueur d’Amiens figure à la 2e place.

L’élu du public est l’ancien international du R.C.Roubaix, Raymond Dubly. Près de 29 000  bulletins-réponses ont été envoyés au journal du 10, rue du Faubourg-Montmartre, à Paris. L’ancien ailier de l’équipe de France, Dubly, a été nommé 19 906 fois. Il devance le défenseur d’Amiens Urbain Wallet (17 316 suffrages) et l’international du Stade Français Henri Pavillard (17 113 voix).

Urbain Wallet, en costume olympique (1928). Image tirée du Progrès

Urbain Wallet, en costume olympique (1928). Image tirée du Progrès

Parmi les vingt premiers joueurs cités, figurent quatre autres joueurs d’Amiens: Paul Nicolas (6e), Ernest Libérati (16e), Célestin Delmer (18e) et Georges Taisne (19e). C’est assez amusant quand on sait que l’Amiens A.C. passait pour un des clubs de province qui recrutaient le plus de joueurs, moyennant finances (ou emploi). J’aurai l’occasion d’y revenir.

Le commentaire qui suit le classement dit, à propos de Wallet:

 » Urbain Wallet, vingt-et-une fois international, puissant et brillant arrière dont le jeu décidé séduisit tant de fois la foule des grands matches, n’a jamais non plus quitté son club, l’Amiens A.C., qu’il continue à bien servir… en qualité d’ailier gauche ! Le robuste Picard n’a jamais profité de sa force pour intimider l’adversaire, ni de sa valeur pour obtenir quoi que ce soit. Gentleman sur le terrain comme il l’est dans la vie, on peut dire que le sport lui a coûté plutôt. »

 

A la une de L’Auto: 2 joueurs d’Amiens parmi les « amateurs » préférés des Français en 1931, Wallet (2e à gauche) et Nicolas (6e).

Wallet n’attendait pas le football pour vivre, quand pour la plupart de ses collègues, pourtant amateurs, il était leur principale source de revenu. Dans L’Auto du 1er mars 1926, plusieurs joueurs susceptibles d’être sélectionnés pour participer aux Jeux Olympiques de 1928 avaient été interrogés au sujet du mode de défraiement ou de financement (on parle alors de manque à gagner) à l’occasion d’un déplacement qui les obligerait à quitter leur emploi (les footballeurs sont alors officiellement amateurs) pendant plusieurs semaines. Wallet avait déclaré « jouer pour son plaisir. La question (des notes de frais) ne l’intéresse pas pour lui, mais il se solidarise avec ceux de ses camarades qui désirent toucher le manque à gagner. »

Urbain Wallet possédait une entreprise de graineterie, située 6, rue des Prés-Forêts, dans le faubourg de Hem.

Un stade d’Amiens porte son nom. J’aurai l’occasion de revenir souvent sur ce personnage majeur du football amiénois, nordiste et national des années 1920.

Il sera souvent question de lui dans ce blog.

Didier BRAUN

–> LA CARRIERE D’URBAIN WALLET EN BREF 

Urbain Wallet

Urbain Wallet

  • Urbain Wallet est né le 3 juillet 1899 à Montdidier (Somme). Voir acte de naissance (vue 20/262) 
  • Décédé le 9 décembre 1973 à Belloy-sur-Somme.
  • Marchand de grains à Amiens.
  • Défenseur.
  • Clubs: a toujours joué à l’Amiens A.C. Souvent capitaine de l’équipe.
  • Champion du Nord en 1924 et 1927. 2e du championnat de France en 1927
  • Coupe de France: demi-finaliste en 1930, quart de finaliste en 1925, 1928, 1931.
  • 21 sélections en équipe de France, de 1921 (Italie-France, 7-0) à 1929 (Espagne-France, 8-1). 1 sélection aux Jeux Olympiques de 1928 (Italie-France, 4-3). Bilan en équipe de France: 7 victoires, 2 nuls, 12 défaites.
  • Sélectionné en équipe de France B.
  • Sélectionné en équipe du Nord (capitaine).
Advertisements
Cet article, publié dans L'époque de Marcel (années 1920-30), Les personnages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Wallet, « parfait amateur »

  1. Lingner _ à aller christine dit :

    Un brillant hommage a mon grand-père, c est bien que des gens se souvienne
    Comment il étais au foot et dans la vie c etais un grand monsieur

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s